Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 27, 2018 in Santé | 0 comments

L’ile d’Okinawa au Japon, zone de la longévité et la santé

L’ile d’Okinawa au Japon, zone de la longévité et la santé

La région d’Okinawa au Japon est connue comme l’une des six zones bleues où vivent le plus grand nombre de centenaires en bonne santé. Examinons ce qui caractérise le mode de vie de ces centenaires et qui expliquerait leur longévité et leur bonne santé. Les facteurs alimentation, socialisation, activités et autonomie sont quatre paramètres à considérer.

L’alimentation

Le mode et le type d’alimentation des centenaires d’Okinawa consistent en trois petits repas à base de riz, poissons, légumes dont le soja, et thé vert. Les repas sont frugaux, c’est-à-dire que les portions par personne sont petites. Les centenaires d’Okinawa ne sont pas des gros mangeurs mais plutôt de fins gourmets. Il n’en demeure pas moins que les repas sont équilibrés et assurent les protéines, vitamines, minéraux, glucides indispensables à la santé à chaque repas. Des sauces au soja, aux poissons, aux piments agrémentent les plats. Ce mode d’alimentation est un facteur pouvant expliquer la longévité en bonne santé des centenaires d’Okinawa. Cependant, un autre facteur peut aussi l’expliquer : le mode de vie avec une bonne socialisation et des activités journalières favorisant l’autonomie.

alimentation Okinawa

La socialisation

Les centenaires d’Okinawa sont éminemment sociables. Ils sont ouverts et conversent facilement. Ils assistent volontiers aux fêtes et aiment se retrouver entre amis. Ils aiment se réunir la nuit et dorment assez tard. Entre eux, les conversations sont animées de rires. Ils font bon accueil au touriste et se montrent naturels et gais. Mais un autre aspect de leur mode de vie est à considérer, leur côté actif et autonome.

Activités et autonomie

Les centenaires d’Okinawa habitent leur maison individuelle. Ils vivent de façon autonome. Ils entretiennent leur maison, font la cuisine, cultivent les légumes de leur jardin. Autrement dit, ils restent actifs tous les jours de la semaine et font preuve d’autonomie. Ces activités et cette autonomie sont des facteurs encourageant la longévité en bonne santé de ces personnes.

Les habitants d’Okinawa pratiquent chaque matin le tai-chi. C’est un exercice physique à base de postures spécifiques réalisées avec une respiration ample. Le tai-chi contribue à la souplesse corporelle, au maintien des réflexes du corps, à une bonne tonicité musculaire et mentale. La respiration est importante dans le tai-chi. En gonflant le ventre, on inspire lentement l’air qui monte graduellement en haut du thorax dans les poumons. On retient un peu la respiration. Puis on expire l’air lentement en sens inverse. Le ventre se creuse en fin de course. Le diaphragme joue donc un rôle important. Cette respiration ample permet une bonne oxygénation du cerveau et un ressenti de bien-être. Le tai-chi avec la pratique de ses postures active la circulation sanguine.

En conclusion, les centenaires d’Okinawa sont des exemples dont il faut s’inspirer en ce qui concerne le mode d’alimentation, le mode de vie avec beaucoup de sociabilité, des activités journalières favorisant l’autonomie, la pratique d’un exercice physique participant au bien-être physique et mental.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *