Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 14, 2018 in Santé | 0 comments

Comment traiter un déficit immunitaire associé à un cancer ?

Comment traiter un déficit immunitaire associé à un cancer ?

Jusqu’à présent, la chimiothérapie reste la meilleure solution pour traiter un cancer. Toutefois, elle présente des inconvénients sérieux qui peuvent dégrader l’état de santé du patient. Les effets secondaires ne sont pas négligeables : pertes de cheveux, douleur, dommages sur certains organes et surtout un déficit immunitaire. Il est particulièrement important de prendre les mesures nécessaires pour faire face à cet affaiblissement des défenses de l’organisme.

La corrélation entre cancer et déficit immunitaire

Pour le cas le plus fréquent, le déficit immunitaire se manifeste suite à un traitement contre le cancer. Il s’agit d’un des effets secondaires d’une chimiothérapie. Cette dernière a pour but d’éliminer toutes les cellules cancéreuses. Pour parvenir à cet objectif, différentes substances ayant un niveau assez élevé de toxicité sont administrées au patient. Ces composés affectent différentes réactions biochimiques. Les « remèdes » prescrits peuvent altérer la production de globules blancs et de plaquettes sanguines. Ce qui entraine un affaiblissement des défenses de l’organisme contre certaines infections.

Dans un tout autre registre, la situation inverse peut également se produire. Cette fois-ci, un déficit immunitaire « commun variable » (DICV), « primitif » (DIP) ou encore « héréditaire » (DIH) va provoquer un cancer. La maladie dégénérative apparait au terme de plusieurs années bien qu’elle ait souvent une origine génétique.

Dans les deux cas, il est primordial de rétablir le système immunitaire pour ne pas aggraver son état de santé. Malheureusement, peu de solutions s’offrent aux patients.

Rétablir les défenses du corps

Quelle que soit donc l’origine de cet affaiblissement de l’organisme, il est important de trouver une solution permettant de retrouver son équilibre biologique et ainsi renforcer ses défenses immunitaires.

Depuis quelques temps, certains scientifiques se sont penchés sur un traitement naturel dont les résultats sont plus que satisfaisants. Il s’agit ici d’exploiter la synergie des microbiotes avec différentes unités cellulaires. Les recherches démontrent que l’ingestion d’ARN-fragment provenant de certaines plantes augmente la production de plaquettes et de leucocytes. Cette méthode permet de traiter de nombreuses maladies auto-immunes ou associée à un déficit immunitaire grave.

Pour plus d’efficacité, on doit également stimuler la sécrétion de lymphocytes grâce à la consommation de certaines souches de lichen. Bien entendu, seulement quelques chercheurs connaissent les secrets de cette approche.

Bien que les résultats de ces recherches soient encourageants, la communauté scientifique n’est pas encore convaincue de l’efficacité de cette méthode. De nombreux tests doivent ainsi être effectués pour valider les hypothèses et améliorer le pronostic vital des patients. Cette approche ne garantit pas la rémission des malades. Toutefois, les souffrants retrouvent du bien-être et les chances de guérisons sont bien plus élevées.

Afin d’en connaitre davantage sur ce traitement innovant, les intéressés doivent simplement visiter le site d’un laboratoire qui mène ces recherches.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *