Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 14, 2018 in Alimentation | 0 comments

Faut-il manger selon son groupe sanguin ?

Faut-il manger selon son groupe sanguin ?

Il y a une trentaine d’années, un naturopathe américain du nom de James d’Adamo, a émis la théorie que selon le groupe sanguin O, A, B, ou AB, d’une personne, elle doit manger d’une façon spécifique pour bien se porter. Que penser d’une telle théorie ?

Les naturopathes James d’Adamo et Peter d’Adamo

Le naturopathe américain James d’Adamo, fraichement diplômé docteur en naturopathie en 1950, fait plusieurs stages dans des centres de cure en Europe. Les curistes ont un régime plutôt végétarien, et il remarque que tous les curistes ne réagissent pas de la même manière. Certains s’en portent bien, d’autres au contraire s’empirent et leurs symptômes de maladie avec. James d’Adamo a l’intuition que l’alimentation a une influence différente selon le groupe sanguin du curiste. A son retour aux Etats-Unis, en 1980, il publie un livre sur l’alimentation et les groupes sanguins (The Blood Type Diet), qui n’a pas grand succès.

Son fils Peter d’Adamo, naturopathe lui aussi, reprend les idées de son père. Selon lui, chaque type de groupe sanguin a des besoins spécifiques sur le plan nutritionnel. Il publie un best-seller en 1996 (Eat Right For Your Type). Le livre est traduit en soixante langues. Peter d’Adamo publiera une dizaine d’autres livres autour de ce concept.

Quatre groupes sanguins, quatre régimes alimentaires

Aliments sainsSelon la théorie de James et Peter d’Adamo, selon le groupe sanguin auquel on appartient, le métabolisme assimile certains aliments et d’autres ne le sont pas. C’est ainsi qu’ils différencient les régimes alimentaires conseillés pour conserver une bonne santé.

Groupe O :

Ce sont les personnes qui correspondent au groupe des ancêtres chasseurs-cueilleurs. Le régime qui leur convient est le régime paléo c’est-à-dire surtout à base de viande, de racines, de fruits. Les céréales, les laitages et les légumineuses doivent être évités

Groupe A :

Ces personnes correspondent aux cultivateurs. Le régime conseillé est le régime végétarien avec peu de céréales. Eviter la viande rouge.

Groupe B :

Ce sont les personnes descendant des premiers nomades. Elles peuvent consommer des produits laitiers, des végétaux, la plupart des viandes.

Groupe AB

Ils font partie du dernier groupe né dans l’histoire de l’humanité. Ils peuvent consommer un peu de tout.

La théorie relative aux lectines

Les lectines sont des protéines, qui, selon Peter d’Adamo, combinées au sucre risquent de former une agglutination au niveau des glycoprotéines présentes sur les globules rouges, ces dernières venant se coller dans différentes parties du corps, et alors pouvant créer des maladies, dans le cas où les lectines ne présentent pas de ressemblance avec les antigènes du groupe sanguin ou si le groupe sanguin n’a pas d’antigène comme le groupe O.

L’étude scientifique

Les chercheurs on du mal à accepter la théorie de James et Peter d’Adamo. Selon lés études sur l’ADN de l’homme, les groupes sanguins existent depuis des millions d’années et non pas 10 000 à 30 000 ans, comme l’affirme d’Adamo. Et si les lectines des légumineuses peuvent être toxiques, c’est si elles sont consommées crues. A la cuisson, les lectines sont détruites. D’autre part, le régime du groupe sanguin O et B peut provoquer des carences alimentaires avec un manque de vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12 et un manque de calcium. Et en janvier 2014, une étude de chercheurs canadiens de l’université de Toronto a démontré avec 1455 adultes volontaires que la santé cardio-vasculaire de ces personnes ne dépendait pas du régime qu’elles avaient eu pendant un mois. Certaines avaient eu le régime correspondant à leur groupe sanguin, d’autres avaient eu un régime correspondant à celui d’un autre groupe sanguin. Les chercheurs ont constaté que tous avaient eu de bons résultats cardio-vasculaires. En fait, cela pouvait surtout s’expliquer par le fait que l’alimentation était non industrielle, les céréales sans trop de gluten et que les fruits et légumes étaient abondants.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *